Imprimer

Cent ans de gloire puis de long déclin. Erigé parmi les premiers palaces de Montreux en 1873-1874, dans la grande tradition de l’hô- tellerie suisse de luxe, le National représentait pendant très longtemps le fleuron des établissements locaux, et il pouvait supporter la comparaison avec les plus prestigieux établissements helvétiques. Le bâtiment s’inspire des châteaux français de la Renaissance, style qui est notamment mis en évidence par les hautes toitures ornées de cheminées en briques. 

Un large jardin surélevé lui permettait de jouir de l’un des plus spectaculaires panoramas de la Riviera lémanique. Au fil des ans et des évé- nements, en particulier en raison des deux guerres mondiales qui ont contribué à modifier le style de vie et les habitudes de sa clientèle de pré- dilection, l’hôtel a perdu de son lustre pour finalement être fermé en 1974.

Plusieurs projets de réhabilitation ont successivement échoué, jusqu’au jour où un promoteur proposa un projet immobilier global qui incluait la restauration de l’hôtel en parallèle de la construction de quatre bâtiments neufs dans l’espace du parc et d’un parking souterrain de trois niveaux. Un lustre retrouvé. Le complexe se compose de quatre bâtiments neufs qui totalisent 60 appartements dans un éventail typologique étendu, du 2 pièces au 5½ pièces. Le bâtiment original accueille 16 appartements et 1’300 m2 de surfaces commerciales, ainsi que les bureaux de l’agence immobilière, chargée de gérer la PPE